Le beau point d’orgue des Transfrontalières

Posé par l’Orchestre d’harmonie de la ville

IMG_7034

Ce samedi de Pentecôte, un peu après le départ de la Nocturne cycliste, la dernière animation avant la Grande Cavalcade No-Piot invitait le public dans la salle de l’Eden. Avec un accès souvent rendu plus difficile par l’organisation de cette compétition, ce concert que propose chaque année l’Orchestre d’harmonie de la ville a parfois du mal à trouver son public. Mais pas cette année.

Nouveau chef, nouvel effectif. L’arrivée de Julien Porcher à la direction de la formation ne date pas d’hier. Il s’est justement donné le temps de faire évoluer les choses. Ce concert de Pentecôte en a été la preuve. Le public ne s’est, à nouveau, pas trompé.

Côté programme le renouveau s’affiche aussi dans un choix plus contemporain, faisant appel à des reprises originales, souvent des créations ou adaptations locales, de tubes confirmés. Concerto grosso for band, Midnight, Watermelon Man, Braveheart… même la célèbre Valse de l’empereur se donnait un beau coup de jeunesse et emportait les ovations d’une salle qui restait dans l’ambiance très festive de cette première partie. En attendant la suite…

IMG_7036Elle ne tarda pas à venir. Tandis que les cyclistes effectuaient les derniers tours et ultimes ascensions de la rue Charles-de-Gaulle, l’ambiance montait aussi dans la salle de l’Eden où le public augmentait en nombre régulièrement. Daft punk, Hymn to the fallen, Viva la vida,The last of the Mohicans… chose peu surprenante, le chef et les pupitres de cette formation riche d’une trentaine d’interprètes faisait la part belle aux percussions en y joignant leurs accents et leurs sonorités.

Puis vint le dernier titre et l’arrivée de Michael Jackson dans une version qui souligne assez la richesse de cette musique pour envoyer quelques sonorités au-delà des portes de l’Eden et inviter les anciens spectateurs de la course, désormais achevée. L’ambiance musicale relevait le défi de ces animations extérieures. Une fois rentré, le « bis » s’imposait.

Il fut demandé et accepté, pour finir en beauté.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :